Vendredi

 

ESPACE SALLE / CHAP.

DIRTY OLD MAT

A la croisée des chemins entre Renaud et The Pogues, Mat trimbale sa gueule et ses histoires en compagnie de sa guitare, de ses percus et de ses harmonicas. Seul sur scène, ce dealer de chansonnettes distille une musique qui oscille entre chanson française, folk rock et java. Un personnage attachant qui livre ses impressions et son vécu avec une voix éraillée et la plume incisive d’un punk au cœur tendre. Un univers teinté de colère, de tendresse et d’autodérision qui sent bon le pavé et la poésie de comptoir. En live, ce troubadour breton ajoute à son répertoire des chansons …

MADAME ROBERT

Du rythm & blues généreux, Nino Ferrer, Dutronc, le groove soul et l’énergie rock n’roll comme influences. Nouveau projet réunissant, quelques compères du Bal des Enragés : au chant Reuno de Lofofora à la basse Stef Zen et Xa Mesa à la batterie tous deux issus de Parabellum, accompagnés de Julien Mutis à la guitare et de Léa Worms aux claviers. Madame Robert n’est pas là pour enfiler des perles mais pour faire danser les filles et pleurer les mauvais garçons.

MR SHOES

Du rock de l’Espace … Sous influence outre-Manche, agrémenté d’un soupçon de dub et d’électro. Du rock essentiellement instrumental mais également chanté : Tout doit disparaître, un haïku quantique sur l’infiniment petit et l’infiniment grand… Radium girl ou le destin tragique de jeunes filles américaines irradiées … Space train, un encouragement à ne pas rater le dernier vaisseau spatial en partance (voir videoclip); Space Joker, un grand ride sur les ondes gravitationnelles … Perpette Dub, parce que diviser pour mieux régner, ça ne changera jamais.

LOFOFORA

Trente ans de carrière… déjà ! Voilà bien un groupe qui brille tant par sa longévité que par la qualité de ses œuvres. En 2019, la fracture sociale est encore bien trop présente. Lofo a malheureusement du carburant pour nourrir la bête et injecter à “Vanités” une grosse dose de protestation.Vous l’aurez compris, Lofo a frappé fort et l’a fait de manière extrêmement intelligente. En effet, si les sujets abordés sont souvent emprunts d’une certaine gravité, ils sont traités de manière très positive et transpirent l’optimisme contagieux. Les aficionados de la formation auront à cœur de retrouver quelques aspects de ses anciens travaux notamment “Le Fond Et La Forme” (2012) et “Dur Comme Fer” (1999). Un clin d’œil visuel de ce dernier a d’ailleurs été savamment placé dans le très joli visuel du petit dernier.

THE TWINS SOULS

T.Rex, Black Keys, Led Zeppelin, Jack White et The Raconteurs ne sont pas loin. Les deux frangins ont un goût et une culture artistique prononcés et assumés pour les techniques, les sonorités et l’esprit vintage qu’ils modernisent. De ce passé, le groupe en retient aussi l’élégance de la couture. Un travail sur le chant où les deux voix s’harmonisent façon Beatles et une culture de la chanson pop originelle sont mis à l’honneur. The Twin Souls mise tout sur la liberté de création, de jeu, à l’instinct, pour célébrer le Rock. L’esprit et la fougue de la jeunesse les animent également, « Life has just begun » (Till I Did What You Know), l’urgence de l’amour (All For You), l’éphémère « Thoughts are running fast and my mind can’t get sleep » (It’ All In Your Mind) dans un monde qui les questionne « Sometimes see the life as a dead end street » (Dead End for the Livings).

TOYBLOÏD

MODERN LOVE – Nouvel Album à paraitre début 2020. C’est pas un album, c’est une morsure.
Ca tord, ça tape, ça tache, ça fait mal, ça fait sale et ça cravache. TOYBLOÏD rajoute le sang et les paillettes à la sueur qu’elles jetaient déjà abondement sur les murs. Avec un son conçu pour le live, les enfants terribles du garagepunk font bouger les teuch et les veuch. Ca parle d’amour et de sueur, de drag queen et de cyprine. Tu viens pogoter cousine ?
Dans une salle des fêtes du 7-7 ou une arena du 9-3, Madeleine, Greg et Lou distribuent des baffes avec l’intensité d’une baston entre Nirvana et Rihanna. VNR comme l’amour et doux comme un pogo, TOYBLOÏD c’est du rouge à lèvre parfumé à la Kro.

Freaky Club

Ne voulant plus rougir devant la nightlife de Berlin, Londres ou Ibiza , le collectif Get Your Freak décide d’ouvrir un espace entièrement consacré aux musiques électroniques undergrounds. Détenteur du titre du « plus petit club de France », décerné par le (G.W.R.A.S.V.C) Guiness Word Records Academy Awards Society of Villiers-Charlemagne. Le Freaky Club, c’est 1 salle, 18 ambiances, du gabber de Rotterdam au folklore des Balkans et passant par la Compagnie Créole.
Attention ! Tenue correcte interdite et places très limitées.